bd haut 2
bd haut 1
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

En résumé

Courtry, petite commune de 6 664 habitants et de 416 hectares, située à 20 km de Paris, au Nord-Est du département de Seine-et-Marne dans l’arrondissement de Torcy et le canton de Villeparisis.


Notre ville, dont l’histoire remonte loin dans les siècles (sans doute le IXe, après les grandes invasions), a toujours été un carrefour entre le Nord et le Sud de l’Ile-de-France et entre Paris à l’Ouest et les Provinces de l’Est.

Adossée au versant Sud de la colline de Vaujours, Courtry fut longtemps une terre de vignobles, de vergers et de maraîchage avec d’abondantes récoltes fruitières : les fraises de Courtry, dont la renommée remonte au XVIe siècle, étaient expédiées dans toute la France et même à l’étranger jusqu’à la dernière guerre.

Aujourd’hui, Courtry est la première échappée verte sur la campagne au sortir de la banlieue Est, même s’il n’y reste que quelques cultivateurs. Elle compte deux espaces boisés classés : Le bois des Cailloux sur le massif de l’Aulnoye au nord et le bois Raffeteau au sud-est.

Ce fut de bonne heure, un territoire de carrières et de fours à plâtre. Plâtre qui a développé une industrie de grande envergure sur les communes voisines de Villeparisis, Vaujours et Le Pin. La Dhuys a endigué son extension vers Courtry.

La Dhuys est une rivière canalisée en sous-terrain qui alimentait Paris en eau potable ; sa couverture protégée et entretenue, constitue une longue promenade en chemin de grande Randonnée (GR 14 A) depuis bien au-delà de Villevaudé‚ et jusqu’à l’ancestrale Forêt de Bondy devenue " Parc Forestier " de Clichy-sous-Bois. Le sud de la ville est traversé par le Ru de Chantereine.

En 1874, la colline aux vignes est devenue Fort de Vaujours, puis exploitée par le C.E.A. de 1956 à 1998.

L’église dédiée à Saint Médard, fut édifiée au XVIe siècle (bien que la tour du clocher semble plus ancienne). Inscrite aux monuments historiques, elle possède un Retable constitué d’un autel en bois peint et doré et d’un tableau représentant « La Nativité » (huile sur toile fin 18e, début 19e) et copie d’une œuvre de Nicolas Poussin. Il est inscrit sur la liste des objets de mobiliers classés et a été restauré en 2009.

Au XVIII siècle, fut édifié le "Château". Après avoir été propriété du célèbre sculpteur danois Robert Jacobsen de 1961 à 1969, il est devenu en 1987, notre Hôtel de Ville. La demeure et son parc aménagé représentent aujourd’hui un site remarquable, lieu d’accueil des promeneurs, des familles et des fêtes communales.

Courtry est resté jusqu’aux années 1950, un village dont la population avait atteint au fil des siècles, 300 à 500 habitants, puis elle a doublé tous les 10 ans jusqu’en 1970. Les années 70 et 80 ont vu se développer les lotissements et la population est passée de 3500, puis 5516 habitants ; elle s’est désormais stabilisée autour de 6 000 habitants.

Cette croissance continue est une preuve de dynamisme. Cette vitalité transparaît dans les multiples fêtes et activités qui se sont succédées depuis l’antique carnaval et la fête au village de juin, à la Saint-Médard, Patron de l’Église de Courtry. Autour de ces fêtes villageoises sont nées des associations qui, au cours des 20 dernières années, ont pris leur essor dans la vie de Courtry.

De nombreuses associations animent aujourd’hui notre petite ville de leurs activités et festivités.

La ville bénéficie de nombreux équipements : 2 écoles maternelles, 3 écoles primaires et un collège, ainsi qu’une crèche municipale "La Barbotte". Elle est par ailleurs la dernière ville de Seine-et-Marne à préparer les repas des élèves et des aînés (livraison) dans une cuisine centrale. Ajoutons un stade, deux gymnases, une maison des associations, une salle polyvalente (qui porte le nom du célèbre sculpteur Robert Jacobsen, qui vécut à Courtry dans l’actuelle mairie, de 1961 à 1969), deux salles festives (Léon Lehrer et Gaston Darmon, nom des deux citoyens d’honneur de Courtry), un conservatoire intercommunal de musique et deux centres d’accueil de loisirs.

Bien que principalement résidentielle, Courtry compte 260 entreprises et artisans. Les entreprises les plus importantes se situent dans la zone d’activités de la Régale, désenclavée grâce à la déviation. Une extension est prévue dans les prochaines années.

29% de son territoire est constitué de terres cultivées et son agriculture s’est spécialisée dans les céréales et la culture maraîchère.

Quelques chiffres : 55% tertiaire ; 31% industrie ; 12% construction et 2% agriculture

Courtry fait aujourd’hui partie de la Communauté d’agglomération Paris - Vallée de la Marne. Les compétences transférées : transports, urbanisme, développement économique et lecture publique. Cette structure apporte de la cohérence aux actions du territoire, en mutualisant ses moyens.

Courtry est une ville agréable et dynamique, desservie par trois lignes de bus, notamment vers les gares SNCF de Chelles et Villeparisis. Elle offre à sa population un environnement préservé, entre ville et campagne, où le lien social est fort grâce à son tissu associatif très actif.