bd haut 2
bd haut 1
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Retour sur la réunion publique du 2 mai

Présentation du diagnostic et du Projet d’Aménagement et de Développement Durable - Révision du PLU

Le 2 mai dernier ont été présentés aux Courtrysiens le diagnostic effectué par le cabinet Rivière-Letellier et le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), étapes préliminaires de la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) amorcée le 29 juin 2015.

Le PLU est un document réglementaire de portée générale qui exprime le projet d’évolution du territoire communal. Sa mise en révision a notamment pour objectif d’intégrer les exigences apportées par la loi et par l’Etat en matière de construction de logements en intégrant des orientations prioritaires (préservation du tissu pavillonnaire, recherche d’une mixité des fonctions dans la Zone de la Régale, fixer la constructibilité des actuels secteurs d’urbanisation future tels que le terrain du Petit Etang).

Le document prendra également en compte les dispositions environnementales récentes ainsi que des projets envisagés à plus long terme (voie de contournement Nord de Courtry, réhabilitation du Fort de Vaujours).

Pas d’extension de l’urbanisation

Le Schéma Directeur de la Région Île-de-France (SDRIF) interdit toute extension de l’urbanisation sur le territoire de Courtry. Le tissu urbain actuel doit ainsi être optimisé afin de respecter les obligations de construction de logements et pour permettre un parcours résidentiel complet sur la commune, actuellement lacunaire en logements collectifs.

Les développements se feront donc au sein du tissu urbain existant ou en marge de celui-ci (frange ouest de la Zone de la Régale, sud du Parc de la Mairie…).

Les activités économiques devront accompagner ce développement avec le renforcement des pôles existants, en maintenant l’activité agricole. Les équipements communaux disposent quant à eux d’un potentiel d’évolution qui sera à ajuster à l’augmentation de la population, notamment scolaire. La construction d’équipements supplémentaires ne semble pas nécessaire dans les prochaines années.

Enfin, la mobilité durable devra être favorisée tant pour les transports collectifs que pour les modes actifs de déplacement au sein de la commune.

Six orientations

Le PADD s’appuie sur ce diagnostic et fixe six orientations :

Protection des espaces naturels, agricoles et forestiers et préservation ou remise en bon état des continuités écologiques : pérenniser la continuité paysagère, protéger et valoriser le ru de Chantereine, pérenniser les éléments paysagers dans le tissu urbain.

Paysage et patrimoine : renforcer le cadre de vie et notamment les entrées de ville.

Urbanisme, habitat et équipement : maîtriser le renouvellement urbain pour obtenir un parcours résidentiel complet.

Développement économique et commercial : redynamiser le tissu industriel, artisanal, de service et de commerce, notamment avec la Zone de la Régale, et pérenniser l’activité agricole.

Transports, déplacements et stationnement : structurer une mobilité durable et améliorer les capacités du réseau viaire et l’offre de stationnement.

Nuisances et risques : prise en compte des risques (gonflement des argiles, inondations, carrières abandonnées, cavités souterraines, risques industriels et technologiques, nuisances liées au bruit routier, etc.).

Le PADD sera débattu lors de la séance du Conseil municipal du 22 mai prochain.

Retrouvez ci-dessous le document intégral projeté durant la réunion publique :

PDF - 16.6 Mo
Présentation - Réunion publique du 2 mai
Présentation - Réunion publique du 2 mai

Retrouvez ici davantage d’informations sur la mise en révision du PLU de la commune.